Versailles compte deux cinéastes majeurs, Michel Gondry et Bruno Podalydès. Si le premier s’est tourné vers les Etats-Unis depuis quelques années, le second est toujours resté attaché à ses racines versaillaises. Aussi est-il logique qu’à l’occasion de la sortie du 3è volet de sa trilogie versaillaise, sa ville natale lui rende hommage à travers différentes manifestations.
 bancs publics versailles rive droite bruno podalydèsL’idée avait été lancée et le projet travaillé par l’ancienne équipe municipale d’Etienne Pinte ; je félicite donc la mairie d’avoir retenu cette excellente idée.
Du 4 au 12 juillet prochain, Versailles célèbre le 7ème art et met à l’honneur l’oeuvre du cinéaste Bruno Podalydès à l’occasion de la sortie de son dernier film. Un hommage sous forme de clin d’oeil qui célèbre, à travers une exposition qui rassemble photos de tournage, extraits de films jamais diffusés ou objets emblématiques, à la fois son univers singulier et son attachement à la Ville qui l’a vu grandir.

Le 8 juillet prochain sortira au cinéma Bancs publics – Versailles Rive Droite le dernier opus d’une trilogie « Versaillaise » initiée en 1991 par Bruno Podalydès. Pour s’associer à la sortie de ce long-métrage tourné en ses murs, la Ville de Versailles organise une exposition inédite dédiée à ce cinéaste français au talent reconnu et multi-récompensé ces dernières années. Dès le 4 juillet, elle propose aux visiteurs de se familiariser avec son univers burlesque et de venir y découvrir ou redécouvrir plus d’une centaine d’objets emblématiques issus de ses sept films. Parmi ceux-ci figure l’incontournable « glaviole » aperçue dans Liberté Oléron, aux côtés de tout un inventaire inspiré des aventures de « Tintin » dont il est un adepte. Seront également exposés des storyboards et dessins variés laissant entrevoir les réels talents de dessinateur du cinéaste, des photographies de tournage, des vidéos jamais diffusées et des morceaux choisis, le tout dans un décor et une ambiance unique, scénographiés avec la complicité de sa compagne Anne-Françoise Brillot.

Photographe attitrée des plateaux de tournages du réalisateur, celle-ci propose un parcours ludique, véritable balade à travers la filmographie de son conjoint. Pièces majeures de l’exposition, les deux Césars de celui qui fut élève au Lycée Hoche de la seconde à la Terminale, trôneront en bonne place parmi tout ce « bric-à-brac » éclectique. De quoi créer des vocations auprès des plus jeunes…

En contrepoint de cette exposition, la Ville proposera une série d’animations et d’événements culturels originaux autour de sa filmographie. Associé à cette démarche, le cinéma Cyrano proposera un cycle spécial permettant de voir ou revoir l’intégralité de ses films. Les spectateurs pourront notamment assister à la projection des deux premiers volets de sa trilogie Versailles Rive Gauche et pour la première fois en salle la version « interminable » de Dieu Seul me voit – Versailles Chantiers en 6 épisodes, césarisés respectivement en 1993 et en 1999. S’ajoute à cette programmation quelques bonus à découvrir à la suite de chaque séance comprenant le moyen-métrage Voilà sorti en 1994 et, en exclusivité, les making-off du Mystère de la chambre jaune, de Liberté Oléron, et du Parfum de la Dame en noir.

http://podalydes.versailles.eu

Du 4 au 12 juillet 2009 de 14 h à 18h du lundi au vendredi et de 9h à 18h le week-end :

– L’exposition Versailles fait son cinéma / L’oeuvre de Bruno Podalydès
– Inauguration en présence de l’auteur et dédicace le samedi 4 juillet de 15h à 18h

Du 4 au 11 juillet, séances à 19h ( Tarif unique – 5€ la séance) :

– Cycle Bruno Podalydès au Cinéma Le Cyrano :

Samedi 4 juillet :
Le Mystère de la Chambre jaune (2003) suivi du making off « Tout ce que nous ne voyons pas » (34mn)

Dimanche 5 juillet :
Dieu Seul me Voit (Versailles chantiers) épisodes 1 et 2 dans sa version « Interminable » (1998)

Lundi 6 juillet :
liberté-Oléron (2001) suivi du making off du film « Caméra, cinéma, trois petits chats » (25mn).

Mardi 7 juillet :
Versailles Rive Gauche (moyen métrage de 47 mn – 1991) suivi des épisodes 3 et 4 de Dieu Seul me Voit (Versailles Chantiers) dans sa version « Interminable »

Mercredi 8 juillet :
Dieu seul me voit (Versailles-chantiers) (1998) suivi du Court Métrage « Montmartre » (10mn) issu du film « Paris, Je t’aime » (2006)

Jeudi 9 juillet :
Voilà (moyen métrage de 35mn) suivi des épisodes 5 et 6 de Dieu Seul me Voit (Versailles chantiers) dans sa version « Interminable »

Vendredi 10 juillet : Le Parfum de la Dame en noir ( 2005) suivi du making off du film « Un plan, un jour, une classe » (16mn)

Articles recommandés :
Versailles Rive Gauche de Bruno Podalydès sort en DVD