Un riche homme d’affaires chinois, de Qingyuan, située dans le sud de la province du Guangdong, a voulu reproduire le château de Versailles, notamment son style de décoration intérieure.

Appelée  le«Versailles Qingyuan Royal Art Expo», la première «exposition d’art baroque» de la nation, cet homme espère introduire l’art occidental à ses visiteurs. Mais le résultat est plus que discutable et loin, très loin du seul et unique château de Versailles. Et la mairie ne va pas aimer du tout qu’il reprenne le nom de « Versailles », mais alors pas du tout…