Notre député-maire est actuellement en Allemagne pour les 50 ans de l’amitié franco-allemande et souhaite étudier les modalités d’un partenariat avec la ville de Potsdam, situé dans la banlieue de Berlin.

Versailles n’a jamais eu à proprement parler de jumelage officiel, mais elle a développé au fil du temps des partenariats étroits : la ville impériale de Nara au Japon, Pouchkine en Russie, Canberra en Australie, Taïpei à Taïwan et… Giessen en Allemagne.

Il est vrai que Potsdam présente des similitudes avec Versailles : taille, histoire (Sans-Souci, une réplique du château + conférence de 1945), distance avec la capitale, renommée mondiale. C’est donc une bonne idée.

De plus, Versailles célèbre chaque dimanche suivant le 11 novembre la journée du deuil allemand, au cimetière des Gonard, où reposent des soldats allemands.

Selon le maire, ce partenariat/jumelage (il n’y a pas vraiment de différences entre les deux) se traduira par des rencontres ponctuelles entre différents groupes de population, des rapprochements interscolaires, des échanges avec le Centre de musique baroque ou encore le Conservatoire national.

Cet article est l’occasion de demander à l’élu municipal en charge des jumelages/partenariats le bilan récent des partenariats cités plus haut. Ah oui, mais sur le site municipal, aucun élu n’a en charge ce poste… c’est embêtant. Qui va s’y coller ?

potsdam versailles jumelage