epide versaillesLe mardi 23 septembre, le château de Versailles et l’EPIDE signeront un partenariat de deux ans qui permettra aux jeunes de l’EPIDE DE participer aux différentes activités proposées par le Château, et d’effectuer un stage ou un contrat de professionnalisation au sein de l’Etablissement.

Plusieurs activités seront ainsi proposées à ces jeunes âgés de 18 à 25 ans :

– des visites adaptées, préalablement préparées par les centres de l’EPIDE qui les accueillent ;

– des visites «savoirs et savoir-faire» permettant la découverte des métiers de Versailles ;

– des ateliers de pratique artistique.

D’autre part les volontaires de l’EPIDE pourront effectuer des stages au château de Versailles. L’EPIDE sera également tenu informé par le château de Versailles de l’ouverture d’offres d’emploi (dont les emplois d’avenir, les contrats de professionnalisation et d’apprentissage). Les jeunes de l’EPIDE pourront, enfin, être sollicités par le Château pour l’apport d’un soutien, notamment logistique, lors des grandes manifestations qui y sont organisées.

1er acte de ce nouveau partenariat, le mardi 23 septembre, 75 jeunes volontaires de l’EPIDE participeront aux journées des métiers d’art (organisées par le Château du 23 au 26 septembre). Ils pourront y découvrir le travail des artisans intervant sur le chantier de restauration du bassin de Latone. Un jeu de piste intitulé « les statues racontent leur histoire » permettra également à chacun d’entre eux de plonger au cœur du plus grand musée de statuaire en plein air d’Europe: les jardins de Versailles.

Depuis longtemps engagé pour l’accès de tous à la culture, le château de Versailles développe chaque année une offre variée spécifiquement à destination des publics dits «éloignés des musées», en collaboration avec de nombreux partenaires (institutions publiques, associations…).

Visites guidées, journées exceptionnelles dédiées, ateliers, conférences… permettent à un public toujours plus large de découvrir le château de Versailles, son histoire, ainsi que les métiers et savoirs-faire qui l’animent aujourd’hui. Dans ce cadre, en 2013, près de 11 000 personnes ont été accueillies au château de Versailles (contre 8 000, environ, en 2012).

L’epide

Créé en août 2005 et financé par les ministères chargés de l’Emploi et de la Ville et le Fonds Social Européen, l’EPIDE est un établissement public d’insertion. Cet établissement compte 18 centres accueillant des jeunes âgés de 18 à 25 ans particulièrement éloignés de l’emploi (retard ouéchec scolaire, sans diplôme ni qualification professionnelle, sans emploi, en risque de marginalisation). Ils font tous acte de candidature volontaire. La mission de l’EPIDE est l’insertion sociale et professionnelle de ces volontaires au terme d’un parcours pédagogique pouvant aller de 8 à 24 mois, exclusivement dispensé sous le régime de l’internat de semaine. Ce parcours vise à restaurer la confiance et l’estime de soi ainsi que l’acquisition de l’autonomie et les codes et savoirs de base nécessaires pour devenir employable. Le programme conjugue un travail en profondeur sur le savoir-être, une formation générale comprenant une mise à niveau scolaire et la mise en oeuvre d’un projet professionnel devant déboucher sur l’emploi.

Le projet pédagogique est original : il allie une dynamique collective d’inspiration militaire à travers un cadre structurant (uniforme, internat de semaine, horaires, règlement intérieur strict, etc.) et un accompagnement individualisé inspiré du modèle des travailleurs sociaux pour répondre aux besoins de chaque jeune et des attentes de leurs futurs employeurs.

Près de huit jeunes sur dix, qui accomplissent l’ensemble du parcours, sont insérés grâce aux partenariats noués entre l’EPIDE et de nombreuses sociétés dans les domaines des services aux entreprises (notamment la sécurité), le BTP, l’industrie, les services aux personnes, l’hôtellerie-restauration, les métiers du transport et de la logistique, etc.

Pour plus d’informations sur l’EPIDE: www.epide.fr

les journées des metiers d’art au chateau de versailles

À l’occasion de la restauration du bassin de Latone, l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles met à l’honneur les savoir-faire des artisans tout au long des travaux. En septembre 2014, quatre grandes journées de rencontres et d’ateliers sont organisées autour de ce chantier, qui s’inscrit dans une démarche de préservation du patrimoine et de transmission des savoirs portée par l’Établissement public, avec le soutien de la Fondation Philanthropia. Ainsi, depuis le début des travaux en 2013, le château de Versailles a aménagé les abords du chantier permettant ainsi de le suivre à ciel ouvert tout en favorisant un échange avec les visiteurs.

Quatre dates d’activités ont été programmées les 23, 24, 25 et 26 septembre 2014. Elles permettront d’accueillir 2 000 visiteurs qui, au travers d’échanges avec les professionnels et de démonstrations découvriront l’excellence des métiers oeuvrant à ce chantier d’exception. Ils pourront notamment observer :

– la restauration des marbres altérés par deux tailleurs de pierre,

– la restauration de pierre par deux compagnons,

– la restauration des décors sculptés en plomb par deux artisans,

– la restauration de l’art de la dorure sur les sculptures en plomb du bassin par deux doreurs,

– la restauration des tables de plomb par deux artisans,

– la restauration des canalisations par deux fontainiers,

– la restauration du parterre et des topiaires par deux jardiniers.

En avril 2014 déjà, trois dates avaient été programmées à l’occasion des journées européennes des métiers d’art. Elles ont permis d’accueillir 1 700 visiteurs. Tout le programme, les horaires et les rendez-vous des journées européennes des métiers d’art sur www.chateauversailles.fr