benoit de saint-serninLes deux listes cherchaient l’investiture de « Nous Citoyens » ; elles ont trouvé un terrain d’entente en faisant liste commune pour les municipales : Benoît de Saint-Sernin sera tête de liste, accompagné d’Adrien Cossart, Thibault Mathieu, Christophe Tardieu et Emmanuelle Galichon, en attendant d’autres surprises (on parle de Marie Seners).

Comment en sont-ils arrivés là ? Je les ai interrogés pour en savoir plus.

Dès le mois d’août, Adrien Cossart et Thibault Mathieu font connaissance et se trouvent deux passions communes : la politique locale et Versailles. Ils décident alors de lancer un mouvement et fondent Versailles Nous Rassemble, dont l’objectif est de sonder les Versaillais et d’estimer selon les résultats quel pourrait être leur candidat, s’il existe.

De son côté, Benoît de Saint-Sernin, maziériste déçu et directeur l’EEIE, commençait à avoir des fourmis dans les jambes et pensait de plus en plus à se présenter. Sa présence dans les médias lui vaut alors de nombreuses prises de contacts avec des Versaillais qui désirent le rejoindre.

Un 3è acteur entre dans la danse : Nous Citoyens, emmené par Denis Payre, dont l’objectif est de moderniser la vie politique française : interdire les cumuls de mandats, réduire le nombre de fonctionnaires parmi les élus, diminuer le mille-feuilles administratif, s’appuyer sur les chefs d’entreprises, etc.

Ce mouvement a cherché des candidats dans de nombreuses villes et Versailles en a compté plus que prévu ! On a pu lire des propos sur Twitter au sujet d’une manipulation de Benoît de Saint-Sernin. Je trouve cela un peu idiot : pourquoi n’aurait-il pas emmené ce groupe dès le début ? Il y aurait gagné en communication, je pense, donc je ne crois pas à cette thèse. C’est juste une convergence d’idées et d’intérêts qui les a amenés à ne pas se faire concurrence.

Reste à savoir si cela va se traduire dans les urnes en mars prochain. Les 8 défis présentés hier sont déjà un début de campagne, mais maintenant on attend le programme. Et là, croyez-moi, je serai très attentif.

J’avais peur de m’ennuyer pendant cette campagne. Je me suis bien trompé !

 

Precisions sur Nous Citoyens et MonVersailles

Certaines personnes me demandent si je soutiens Benoît de Saint-Sernin, car j’ai adhéré à Nous Citoyens. Je tiens donc à préciser que :

– je suis membre de Nous Citoyens depuis quelques semaines depuis que j’ai entendu Denis Payre dans les médias, ses idées au niveau national me correspondant. Mon adhésion n’est donc qu’une coïncidence de calendrier avec l’investiture de Benoît de Saint-Sernin.

– je ne soutiens pas Benoît de Saint-Sernin, ni personne d’autre. Pourquoi le ferai-je étant donné que je ne connais pas encore son programme, ni celui des autres d’ailleurs. J’ajoute que j’ai fait sa connaissance seulement lundi dernier, lorsque je l’ai interrogé pour en savoir plus.

– même si je suis parfois amené à donner mon avis (un droit d’expression que je revendique), tous les candidats, sans exception, ont droit de s’exprimer sur MonVersailles. J’ai appliqué cette règle en 2008, 2011 et 2012 ; je le ferai en 2014. Libre à eux de m’écrire.