rumeurJe me suis amusé à faire un petit test hier sur MonVersailles. Depuis quelques semaine, une rumeur se propage à Versailles, qui voudrait que le maire ait refusé des places sur sa liste à Benoît de Saint Sernin et Fabien Bouglé. Vexés, ceux-ci auraient monté des listes concurrentes.

Cette histoire n’est ni vraie ni fausse, tout simplement parce que personne ne peut la prouver. On la lit dans les journaux locaux et dans les commentaires monversaillais. Le meilleur des commentaires est d’ailleurs celui d’Alfred : « Puisque le maire l’a dit, c’est que c’est vrai !« . Enorme.

Bref. Hier, en modérant les commentaires, celui de Bernard m’a donné une idée : et si je balançais moi-même une fausse histoire, pour voir ? Je lui ai donc répondu en réchauffant cette vieille histoire du maire qui aurait demandé à Bertrand Devys de l’aide après sa victoire en 2008. J’étais impatient de lire les réactions.

Je n’ai pas été déçu : Franck Lornin et Alfred ont aussi répondu aussitôt, en me demandant si j’y étais. Bien sûr que non je n’y étais pas. Tout comme la 1ère histoire : comme eux, vous, nous, moi, personne n’était dans le bureau dans le bureau du maire avec Saint Sernin et Bouglé.

Conclusion : on croit la rumeur seulement quand elle va dans notre sens.