salon paix versailles chateauLe Groupe Renault accompagne, pour la première fois de son histoire, le château de Versailles dans une restauration patrimoniale majeure, celle du salon de la Paix. Ce chantier d’envergure débutera en 2017 pour 18 mois de travaux et s’inscrit dans la continuité du programme de rénovation conduit par le château de Versailles depuis plusieurs années. Une fois achevée, la restauration du salon de la Paix contribuera à la mise en valeur des Grands Appartements, et redonnera au château de Versailles tout son faste, sa cohérence et sa lisibilité.

Situé dans le prolongement de la galerie des Glaces, contigu à l’appartement de la reine Marie-Antoinette, le salon de la Paix offre une magnifique transparence sur les jardins de Versailles. Son décor célèbre l’excellence des savoir-faire français du XVIIIe siècle et incarne le rayonnement de la France dans le monde.

salon paix versailles chateauProlongement de la galerie des Glaces ou première pièce du Grand Appartement de la Reine, le salon de la Paix est un condensé de la majesté lumineuse de Versailles. Tout le talent des artistes qui ont bâti ce château s’y retrouve. Tous les savoir-faire français y sont rassemblés. L’Histoire s’y décline. Ce salon qui, par-delà les siècles, célèbre la paix, demeure l’allégorie du rayonnement de la France dans le monde. Il fallait, pour lui rendre sa magnificence, un engagement particulier.

Des Renault électriques à travers le parc

Depuis trois ans, Renault fournit 23 véhicules électriques (10 Twizy, 10 Kangoo ZE, 3 ZOE) utilisés chaque jour par le personnel de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles (agents de surveillance, services des jardins, services administratifs…). Un réseau de 30 bornes de recharge est également désormais installé sur le domaine de Versailles. Ce partenariat unique permet de préserver l’environnement des jardins, le confort et la sécurité des 12 millions de visiteurs annuels.

Et aussi l’Expo Marie-Antoinette

Au-delà de Renault, l’Alliance Renault-Nissan soutiendra l’exposition « Marie-Antoinette, une reine à Versailles » présentée par le château de Versailles à la Mori Arts Center Gallery de Tokyo, du 25 octobre 2016 au 26 février 2017.

'Le salon de la Paix'
Imaginé pour former un ensemble cohérent avec la galerie des Glaces et le salon de la Guerre (son pendant côté Nord), le salon de la Paix est né de la collaboration de Jules Hardouin‐Mansart, premier architecte de Louis XIV, et de Charles Le Brun, premier peintre du Roi. La pièce, aménagée entre 1681 et 1686, se caractérise par son superbe décor de marbres polychromes : marbre Sarrancolin, vert Campan, Campan grand mélange, Rance et blanc de Carrare… L’ensemble, agencé en lambris sur toute la hauteur du salon, est enrichi de reliefs sculptés en plomb et en bronze dorés, de glaces et est couronné d’un plafond peint par Le Brun. Ce décor destiné à célébrer la paix apporte la conclusion à l’iconographie développée dans la galerie des Glaces qui célèbre les actions civiles et militaires du Roi Soleil conduisant à la paix et à la prospérité de son royaume. Le salon de la Paix a, en grande partie, conservé son décor d’architecture d’origine.

La restauration de la pièce est aujourd’hui nécessaire en raison de l’état de vétusté avancé des marbres et des peintures. Celles-ci souffrent d’un soulèvement généralisé de la couche picturale et ont été, de surcroît, profondément modifiées par une restauration datant des années 50, rendant aujourd’hui méconnaissable l’œuvre de Charles Le Brun. L’intervention sur ce salon consistera, d’une part, en la restauration fondamentale des peintures afin de redécouvrir l’œuvre du Premier Peintre du Roi et d’autre part en la remise en état des décors d’architecture et enfin à mettre en lumière de l’ensemble restauré. Ce chantier d’envergure débutera en 2017 pour 18 mois de travaux et sera réalisé sous la maîtrise d’œuvre de Frédéric Didier, architecte en chef des monuments historiques. Une fois achevée, la restauration du salon de la Paix contribuera à la mise en valeur des grands appartements, et redonnera au château de Versailles tout son faste, sa cohérence et sa lisibilité.

Photos © Château de Versailles, Dist RMN / © Jean-Marc Manaï