cfa versailles apprinti journée portes ouvertesLors du concours MOF Glacier qui s’est déroulé au CFA de Versailles il y a quelques jours, ,j’ai eu le plaisir de faire connaissance de Coryne Wolff directrice de ce CFA. Celle ci m’avait évoqué les futures portes ouvertes de son établissement. Etant personnellement convaincu de l’importance de cette filière de formation qu’est l’apprentissage, j’ai décidé d’attirer votre attention sur ces portes ouvertes :
– vendredi 20 mars 2015 de 14h à 18h
– samedi 21 mars 2015 de 9h à 17h
17 avenue du Général Mangin 78000 Versailles

www.cfa-cmy.fr

En 2015, le CFA de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Yvelines accueillera 1160 apprentis qui suivront une formation de 1 à 2 ans préparant dans la grande majorité des cas à un CAP pour 9 métiers trés variés : boulanger, pâtissier, service en salle, cuisine, boucher, traiteur, vente alimentaire, coiffure et esthétique. Très accessible grâce au réseau de transports publics qui dessert Versailles, ces apprentis viennent bien sûr de Versailles mais aussi d’autres communes du département (Saint-Cyr-l’Ecole, Rambouillet par exemple) et même au-delà des Yvelines dans certains cas (Paris, Massy…). Côté entreprises d’accueil , beaucoup se trouvent dans Versailles notamment pour les métiers « de bouche » et pour la coiffure.

A ma question sur les arguments qui peuvent convaincre un jeune et ses parents d’aller vers l’apprentissage, Coryne Wolff rappelle que 70% de ces jeunes auront trouvé un emploi au bout de 6 mois.

De plus, au-delà des compétences générales et techniques qui constituent le socle de leur formation, l’apprenti étant salarié d’ une entreprise va découvrir « en réel » le monde professionnel et les codes de l’entreprise à travers ses relations avec son patron ou avec les clients. Il est de facto plongé dans le monde des adultes. Très peu d’autres cursus offrent cette possibilité.

C’est pour ces raisons que je pense qu’il faut valoriser l’apprentissage qui mérite une meilleure place dans les circuits de formation de notre pays. Mr Le Corre, responsable du service info-conseil du CFA, aime bien citer cet exemple : « le PDG du groupe Wolskwagen est un ancien apprenti !Avons nous le même exemple en France ? ». Sans aller jusqu’à ces très grandes entreprises, C Wolff et lui insistent sur le fait que dans les années à venir des centaines de « petits patrons » et artisans vont prendre leur retraite et transmettre leur entreprise offrant ainsi des emplois à des jeunes ayant à la fois une formation et une expérience professionnelle.
Alors osez l’apprentissage.

Dominique Daudon