Les urgences des hôpitaux du département ont besoin d’être soulagées. L’agence régionale de santé (ARS) a donc mis en place des points fixes de garde des médecins libéraux ouverts le dimanche matin, dont un qui vient d’ouvrir à Versailles, à la suite de la fusion de ceux de Vélizy et du Chesnay qui n’existent plus.

Le nombre d’appels au centre 15 dont le siège départemental est installé à Mignot, a enregistré plus de 560 000 appels l’an dernier. C’est trop, car il y a un certain nombre de patients composant le 15 qui ne relèvent pas des urgences, mais de la médecine de ville.

Comment ça marche? C’est le médecin régulateur de permanence du 15 qui oriente le patient après une discussion au téléphone. Selon son état, le malade est soit pris en charge par le Samu, soit orienté vers SOS Médecins, l’hôpital le plus proche ou vers un point fixe de garde.

L’hôpital s’est également rendu compte que le gros des appels vers le 15 se concentrait le dimanche matin.

Enfin, tout le monde peut s’y rendre directement sans passer par le 15, mais ce n’est pas l’objectif !