Plusieurs clientes de la piscine Montbauron avaient averti le commissariat de police de Versailles : elles voyaient régulièrement une main munie d’un téléphone qui les filmait alors qu’elles se changeaient.

Piégé et arrêté, l’homme, âgé d’une cinquantaine d’années, aurait tourné plus de 300 vidéos voyeuristes, trouvées à son domicile. « Une manière de compenser son absence de vie sexuelle« , a-t-il justifié.