pershing la fayette monument versailles

Vendredi 6 octobre 2017, le Général Pershing a repris son dialogue avec le Général La Fayette. Ce dialogue interrompu depuis 76 ans, nous le devons bien sûr à beaucoup de personnes. Des élus, des fonctionnaires, des donateurs (dont un très généreux qui a apporté 90% du financement des statues), des sculpteurs et des techniciens pointus, plusieurs bénévoles…

Mais je voudrais donner un coup de chapeau à deux personnes en particulier ou plutôt à deux personnages versaillais : Pierre Desnos, président de l’Association des riverains Etats-Unis Pershing et Jean-Claude Martin président de l’Association Pershing-La Fayette Versailles. C’est à leur passion, leur opiniâtreté, leur ténacité que nous devons le retour des deux statues sur un monument préservé.

C’est d’abord Pierre Desnos qui a lancé l’intérêt pour le monument parce qu’il se trouve sur le “territoire” de l’ASRIEUPE en haut de l’avenue des Etats-Unis sur la butte de Picardie (allez lire sur son site l’histoire du monument). Puis c’est Jean-Claude Martin qui, passionné par l’amitié franco-américaine, a absolument voulu que les statues reviennent. Réunis, rien ne leur résistera pour atteindre leur but. Cette réussite démontre une nouvelle fois le rôle du monde associatif pour sauvegarder notre patrimoine, capable avec des hommes comme Pierre et Jean-Claude de déplacer des montagnes. Chapeau bas messieurs !

Dominique Daudon

Merci à Gaëlle et Dominique pour leurs photos !