uvsq logoLors du Conseil d’administration du 14 février, la présidence de l’UVSQ a présenté à nouveau aux administrateurs le même budget en déséquilibre que précédemment, après avoir exploré depuis un mois, en vain, plusieurs scenarios de réduction de son déficit de 5,2 millions € de fonctionnement, avec les services du Rectorat et ceux du Ministère. Ce dernier assure qu’il aidera l’université moyennant des efforts supplémentaires.

Le budget 2014 ayant été refusé par le Recteur conformément aux règles en vigueur lors du dernier conseil d’administration du 14 janvier, l’UVSQ avait un mois pour présenter à nouveau un budget à l’équilibre.

Un travail a donc été mené conjointement par les services de l’université, ceux du Rectorat et ceux du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, afin d’étudier plusieurs scénarii pour y parvenir.

Ce travail n’a pas abouti car le budget (en déséquilibre) présenté lors du CA du 14 janvier comportait déjà des efforts importants, consentis dans le cadre du Plan de retour à l’équilibre (baisse de la masse salariale, maîtrise des heures complémentaires d’enseignement, réduction des dépenses de fonctionnement).

Aujourd’hui, le Ministère réaffirme sa volonté d’aider l’université sous la forme d’une subvention exceptionnelle remboursable, en contrepartie d’économies supplémentaires à réaliser par l’UVSQ. Il a précisé que le budget 2014 doit être arrêté le 1er mars, et que l’équilibre sera atteint ultérieurement grâce aux efforts supplémentaires et à cette dotation exceptionnelle remboursable.

Plusieurs réunions de concertation entre tous les acteurs sont prévues dans les prochains jours, (avec l’appui de l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR), actuellement en mission à l’UVSQ, et qui livrera ses conclusions au printemps. )

En attendant, le président de l’université rappelle que le budget adopté par le CA le 14 janvier permet de préserver l’activité d’enseignement et de recherche et que les services de l’université fonctionnent.

Les membres du conseil d’administration ont témoigné leur confiance en la capacité de l’UVSQ à sortir de cette crise sans précédent, compte tenu de la grande qualité de ses formations et de tous ses projets d’excellence qui s’inscrivent dans l’avenir de la recherche française. Les représentants des collectivités ont en particulier réaffirmé avec force leur attachement à l’université, rappelant son rôle structurant pour leur territoire.