alerte attentat vigipirate versaillesMercredi 7 janvier, l’attentat du journal Charlie Hebdo à Paris a déclenché de grandes inquiétudes dans le pays. Le premier ministre a donc décidé de mettre en place le plan Vigipirate sur la région Île-de-France.

Les protections renforcées ont été ciblées sur les médias, les grands magasins, les transports, les lieux de cultes, les écoles et les bâtiments officiels.

Qu’est-ce que le plan Vigipirate ?

Le plan Vigipirate est un dispositif français contre le terrorisme. Il consiste à assurer une protection des citoyens, du territoire et des intérêts de la France contre la menace terroriste.  Il sert à déceler toutes menaces d’actions terroristes et de permettre une réaction rapide et coordonnée.

Depuis quand ?

Il a été créé en 1978 au moment des premières attaques terroristes. En 1981 apparaît le premier plan pirate. Il est créé pour faciliter les prises de décision du premier ministre. En 1995 le plan gouvernemental Vigipirate est mis en place. Il définit la répartition des responsabilités centrales et territoriales, et les principes pour conduire l’action de l’Etat dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Il définit deux niveaux de vigilance: «vigipirate simple» et «Vigipirate alerte attentat». En 2003, 4 niveaux d’alerte sont répertoriés : jaune, orange, rouge et écarlate. C’est en 2014 que le Vigipirate revient à deux niveaux.

Au château, seules les grilles de la Reine, d’honneur et Saint-Antoine sont ouvertes. L’accès est interdit aux personnes ayant des bagages trop volumineux(55 x 35 x 25).

Article écrit par Pierre Babian, collégien à Hoche
(dans le cadre de son stage d’observation de 3è).