La polémique sur l’avenir du Centre Huit et la future ligne 18 est lancée ! Après la réunion publique du 4 avril dernier, c’est au tour de plusieurs membres de l’opposition municipale (et de quelques membres de la majorité mais non officiellement) de rebondir sur le sujet, notamment en remettant en cause l’utilité même de la ligne.

Vous trouverez ci-dessous la lettre des 90 000 Voisins adressée aux élus versaillais :

Monsieur le Maire,
Mesdames et messieurs les maire-adjoints,
Chers Collègues,

Le délibération 2016. 04.30 concernant la ligne 18 qui sera soumise à votre vote ce soir, concerne la demande, faite dans le cadre de l’enquête publique en cours auprès de la société du Grand Paris, du maintien du Centre Huit sur place.

Notre groupe votera contre cette délibération ; non pas qu’il ne souhaite pas s’associer à la défense du Centre Huit, mais parce qu’il émet un avis défavorable à l’utilité publique de la seconde section de la Ligne 18.

Nos raisons sont les suivantes :

L’urgence est de moderniser le réseau de transport existant (réseaux RER et Transilien), ce qui suppose des investissements massifs de rénovation des infrastructures, de modernisation de l’exploitation et de renouvellement du matériel. Or les capacités d’investissement publiques sont limitées. Rappelons que le coût de la ligne 18 devrait être très supérieur à 3 milliards d’€.

La ligne 18 n’apportera aucun gain de temps pour rejoindre Massy, puis Orly, puisque le futur tram Express Sud, amené à remplacer le RER C, reliera Versailles Chantiers à Massy en 19 minutes, contre 26 minutes pour la ligne 18.

– La pression des élus locaux a abouti à la multiplications des gares, 12 au lieu des 4 prévues initialement, ce qui va favoriser la spéculation foncière sur ces zones et conduire à une hausse généralisée du foncier. Pour compenser les surcoûts massifs induits, 1/3 de la ligne serait construite en viaduc avec un risque de destruction de zones agricoles et de pollution visuelle.

– Tous les experts sollicités, dont le Commissariat Général à l’Investissement (CGI) et le Cercle des Transports, ont émis des avis défavorables. Le STIF a quant à lui émis 19 réserves.

Il existe d’autres solutions moins coûteuses, fiables et pertinentes pour compléter la desserte du plateau de Saclay (bus en site propre, téléphériques urbains organisant la liaison entre les gares du RER et le plateau). L’alibi du soutien au pôle de recherche mondial ne tient pas : la Silicon Valley n’a pas de métro, ce qui ne l’empêche pas d’attirer les cerveaux du monde entier.

– La ligne 18 ne réduira pas les circulations routières, sur un territoire très éclaté et fragmenté.

En ce qui concerne Versailles, le projet d’implantation est mal pensé :

Le positionnement de la gare du métro au sud de la gare des Chantiers est incohérent : éloignée des principaux flux d’entrée, elle contraint par ailleurs le Centre Huit à déménager ou à voir son terrain fortement amputé. Les nuisances d’environnement vont s’accroitre pour les sœurs diaconesse et la maison de santé Claire-demeure. Les terrains de la SNCF auraient dû être mobilisés pour trouver une solution plus satisfaisante.

Les flux de passagers vont s’accentuer autour de la gare des Chantiers et de la ligne 18. Le quartier des Chantiers sera fortement impacté, alors qu’il est déjà saturé, très engorgé, avec d’importantes difficultés de circulation et de stationnement.

Nous ne soutenons donc pas ce projet qui est une aberration économique, sociale et environnementale.
Et nous ne comprenons pas que l’exécutif municipal n’ait pas tenu compte des nombreuses mises en garde, avertissements, rapports d’experts qui lui ont été soumis.

Nous demandons la réévaluation du projet.

Nous comptons sur le soutien de cette assemblée pour appuyer cette demande.

Marie Seners et Benoit de Saint Sernin
Groupe Versailles 90 000 Voisins