C’est une info passée inaperçue mais une véritable révolution pourrait actuellement avoir lieu à Versailles : réunis aujourd’hui et demain au Palais des Congrès, les métrologues du monde entier, doivent décider comment remplacer le kilogramme-étalon, objet matériel, par une constante universelle de la physique qui, elle, est immatérielle.

Le kilogramme-étalon est actuellement rangé dans un coffre-fort au Bureau international des poids et mesures situé à Sèvres, depuis 1889. C’est la référence mondiale de la masse, à partir de laquelle toutes les balances d’un pays sont étalonnées.

 Mais il varie d’une année à l’autre. Et si cela ne pose pas de problème pour la vie quotidienne, ce n’est malheureusement pas vrai pour les scientifiques qui ont besoin de mesures rigoureuses, d’autant plus que l’ampère et le mole dépendent eux-mêmes du kilogramme.

A Versailles, les scientifiques vont donc tenter de défiinir le kilogramme par la constante de Planck, introduite en 1900 par Max Planck, père de la physique quantique, pour caractériser les échanges d’énergie entre la matière et le rayonnement.

Pour en savoir plus, lire le dossier de presse du Bureau international des poids et mesures

kilogramme étalon sèvres bipm versailles