Lieu de culte protestant et labellisé « Patrimoine du XXè siècle », le Centre Huit est un lieu connu de tous les Versaillais. Mais si la ligne 18 du Grand Paris Express devait se réaliser, il serait exproprié et rasé. Le Conseil Presbytéral a immédiatement réagi et mobilise les soutiens en vue de la réunion de concertation publique qui aura lieu demain soir à l’UIA.

centre huit versailles église protestante réformée

Le communique du conseil presbyteral

« Chers paroissiens,

Comme vous le savez, la réunion de concertation publique sur le projet Grand Paris express Ligne 18, aura lieu le mardi 12 juin mai à 19h30 à l’université inter-âges 6 impasse des Gendarmes à Versailles.

Il n’y aura pas d’autre occasion de s’exprimer. C’est la première et la dernière réunion avant l’enquête publique.

En l’état actuel, le Centre Huit serait exproprié et rasé. Aucune solution alternative et acceptable ne nous a été proposée jusqu’ici. Ce qui aboutit de fait à la remise en cause de l’exercice du culte protestant à Versailles et communes avoisinantes.

Le Conseil Presbytéral a décidé d’annuler sa réunion mensuelle prévue ce soir là et de se rendre à cette concertation. Le Conseil vous invite fortement à vous mobiliser en nombre pour venir soutenir le Centre Huit. Toutes vos interventions seront consignées et décomptées.

Bien fraternellement,
Le Conseil Presbytéral

PS : si vous ne pouvez être présent, vous pouvez donner votre avis sur le site internet : www.societedugrandparis.fr/ligne18

L’eglise protestante a versailles et le centre huit

En exposant les objectifs poursuivis par l’EPUV au travers du Centre Huit et les moyens qu’elle y mobilise, cette note vise à préciser les éléments essentiels sur lesquels se fonde l’Eglise protestante unie de Versailles pour évaluer toute proposition de relocalisation dans l’éventualité d’une expropriation.

Le Centre Huit est un ensemble immobilier situé au 8, rue de la Porte de Buc à Versailles. L’UNAC-EPUdF (Union des associations cultuelles de l’Eglise protestante unie de France, qui regroupe depuis 2013 les Eglises réformée et luthérienne) en est le propriétaire et l’a mis à la disposition de l’EPUV, laquelle, en contrepartie, assume la pleine et entière responsabilité de sa gestion et de sa préservation. Le Centre Huit est le siège de l’association cultuelle de l’EPUV.

Le Centre Huit figure sur la liste des temples de l’Eglise Réformée de France (aujourd’hui Eglise protestante unie de France) qui se sont vu attribuer le label « Patrimoine du 20 ème siècle » par le Préfet de la Région d’Ile-de-France, en tant que « constructions remarquables du siècle dernier ». (Décision notifiée le 4 décembre 2012).

Le Centre Huit a été créé en 1969 par l’Eglise réformée de Versailles afin :

i) d’y exercer ses activités paroissiales

ii) de prolonger ces activités afin de vivre et d’annoncer l’Evangile, en accueillant le plus grand nombre dans les œuvres et actions qu’elle y réalise ou qu’elle y favorise.

En tant que lieu de rayonnement de l’Eglise, le Centre Huit accueille la vie de la paroisse et toutes les actions qui en constituent le prolongement : œuvres, scoutisme, entraide, enseignement religieux pour les jeunes et les adultes.

En tant que lieu d‘ouverture et d’accueil, le Centre Huit accueille notamment l’Association Centre Huit -association loi 1901- qui y réalise ses activités propres, afin d’y faire vivre une approche œcuménique, interreligieuse, culturelle et humaine.

Tout au long de ses presque 45 années d’existence, le Centre Huit s’est donc désigné, et a été reconnu, à la fois comme lieu d’accueil de la vie de l’Eglise réformée de Versailles et comme lieu d’ouverture, de rayonnement et d’annonce de l’Evangile au-delà du cercle paroissial.

Dans les faits, le Centre Huit est le siège et le lieu principal de la vie de l’Eglise protestante unie à Versailles. Hormis le temple de la rue Hoche qui ne peut accueillir qu’une partie des cultes dominicaux et cérémonies (mariages, obsèques…) en raison de sa capacité réduite (200 places), tous les autres activités et moyens de la paroisse sont concentrés au Centre Huit.

C’est un édifice de culte : des cultes dominicaux s’y tiennent à raison d’un par mois et, plus généralement, tous les rassemblements plus nombreux que seule la grande salle de 300 places peut accueillir : assemblée générale de l’association cultuelle, fête de la paroisse, déjeuner de Noël et de rentrée, confirmation des catéchumènes etc.

Le Centre Huit accueille également toutes les activités de catéchèse de 3 à 18 ans. Des réunions diverses (groupes bibliques, groupes de jeunes adultes, groupes de foyers mixtes…) y sont organisées.

Les services de l’Entraide (diaconie) y sont installés à demeure, y stockent leurs réserves, y accueillent chaque semaine du public pour des distributions de vêtements, y organisent braderies et bourses aux vêtements.

Le Centre Huit accueille toutes les activités du groupe local de scoutisme unioniste (plus de 100 enfants, adolescents et jeunes adultes), qui y disposent de locaux propres et des aires de jeux de plein air nécessaires.

Enfin, l’EPUV dispose dans l’ensemble immobilier Centre Huit d’un logement pastoral de 110 m2 environ, d’un bureau pastoral, d’une salle de réunion et de locaux administratifs (secrétariat de l’association cultuelle, archives). Elle y accueille toutes les réunions du conseil presbytéral, celles des commissions diverses de l’association cultuelle. Elle y tient ses assemblées générales. Elle y reçoit ses visiteurs.

En complément de ses activités proprement cultuelles, le Centre Huit est également un lieu d’accueil pour des activités et de manifestations conformes aux objets communs de l’association cultuelle EPUV et de l’association 1901 Centre Huit. Des conférences y sont régulièrement organisées, dont celles de l’Institut d’Etudes Bibliques regroupant plus de 130 auditeurs protestants et catholiques. Il accueille des groupes d’alphabétisation, des manifestations ou activités liées à l’esprit œcuménique ou interreligieux du lieu.

La tenue d’assemblées nombreuses, l’organisation de manifestations paroissiales festives (brocante, déjeuners de paroisse, kermesses…), l’accueil d’activités de scoutisme, les contraintes de sécurité afférentes à un établissement de ce type rendent indispensable de disposer d’espaces importants de plein-air et de dégagements ainsi, qu’accessoirement de places de parking (24 en extérieur) particulièrement précieuses compte tenu du fait que de nombreux paroissiens habitent trop loin pour venir à pied. Il est à noter que la proximité des diaconesses de Reuilly permet de profiter du jardin qu’elles possèdent à l’occasion des manifestations de plein air.

Après rénovation, la disposition actuelle des lieux répond globalement aux missions poursuivies. La localisation et l’accessibilité sont excellentes et nécessaires, compte tenu de la relative dispersion géographique des fidèles.

La superficie totale (3 150 m² suffisamment d’espaces de plein air et dégagements et une surface de planchers de l’ordre de 1200 m².

Le bâtiment principal comporte notamment une salle modulable de 350 m2 pouvant accueillir 300 personnes, des salles de réunions de tailles diverses, des locaux affectés à la diaconie, aux activités de scoutisme.

Le bâtiment principal est classé établissement recevant du public (ERP) en 3ième catégorie, conformément au paragraphe 4 de l’article R-1 du règlement de sécurité incendie. Il est assimilé à un bâtiment de type L accueillant des activités de type R (locaux réservés au scoutisme).

Un bâtiment annexe abrite le logement du gardien.

Les locaux ont fait l’objet d’une rénovation importante, décidée en assemblée générale de la paroisse en septembre 2012, financée par prélèvements sur les réserves paroissiales et par des dons, et achevée à la fin de l’année 2014. Ces travaux visaient à améliorer la convivialité (notamment l’aménagement de la grande salle, des bureaux paroissiaux, et d’un espace dédié à la catéchèse), à satisfaire aux normes de sécurité et accessibilité (incendie, et accueil de personnes à mobilité réduite) pour un bâtiment classé ERP et à réduire les charges d’exploitation (chauffage et électricité).

En cas d’expropriation, la communauté protestante évaluera les propositions de relocalisation du Centre Huit par référence aux caractéristiques essentielles rappelées ci-après :

– Bâtiments, d’une surface bâtie totale d’environ 1200 m² l’exercice du culte et des activités associées.

– Surface de terrain d’environ 3200 m² plein air

Toute procédure d’expropriation qui conduirait à une indemnisation ne permettant pas de disposer à nouveau d’un centre paroissial équivalent à l’actuel Centre Huit serait considérée par l’Eglise protestante unie de Versailles comme fortement dommageable à l’exercice du culte.