corinne d'argis terrible perte du triple aSous le regard critique de l’agence de notation Senior’s &Rate’s, la Maison de Retraite des Milfouillies risque de perdre son triple A*. Judicieusement conseillé par Price & Costkilling, Oscar Mouche, le directeur, doit réagir, et vite !

Hélas, ce n’est pas sa délicieuse épouse, Yvette rebaptisée Cécilia (allez savoir pourquoi), qui va pouvoir l’aider. Heureusement,il est épaulé par une fine équipe. Il y a Marie-Miette, l’adjointe qui rêve de prendre la place du directeur ; Luc-Henri, le directeur financier peu disposé, hélas, à truquerles comptes ; Paul, le DRH, qui rêve, lui, de prendre la place de Franckie, l’animateur des thés dansants ; Manu, l’infirmier coordinateur délégué CGT. Oscar Mouche recevra également l’aide précieuse de Manman, poussée vers la maison de retraite la mort dans l’âme. Réussiront-ils à sauver le triple A ? Pourront-ils préserver le havre de paix des petits vieux en déambulateur ?

Drôle, impertinent, politiquement incorrect, ce roman vous réjouira.

* Toute ressemblance avec la gestion de la crise par un pays bien connu serait-elle purement fortuite ?

L’auteur

Diplômée de Sciences-Po, la versaillaise Corinne d’Argis a travaillé à la direction des ressources humaines d’un grand groupe bancaire,puis dans la lutte contre la discrimination à l’embauche dans le secteur associatif. La Terrrrible perte du triple A est son cinquième roman.

L’illustratrice

Après une école d’arts décoratifs, l’UCAD, Françoise Montazeau a travaillé dans la publicité, puis pour les costumes d’une célèbre émission de jeux télévisés. Elle est maintenant artisan dans le Lot, où elle restaure des céramiques.