Les journées du patrimoine à Versailles ont révélé leurs lots de surprises !

L’Union Nationale des collectionneurs de Véhicules Militaires ou Univem, basée à Satory, ont offert à des milliers de visiteurs le luxe de monter dans des véhicules militaires de la Seconde Guerre mondiale, en parfait état de marche et entretenus avec un soin bluffant. Leur collection est impressionnante mais ne se limite pas aux militaires puisque je suis tombé sur un engin que je ne pensais pas voir ici : l’aérotrain français, réussite technologique des années 60 (400 km/h !), mais échec commercial cuisant. Regardez dans le diapo ci-dessous et la fusée en alu, c’est lui !

 

Seconde surprise : la bibliothèque municipale a non seulement ouvert sa fameuse galerie des Affaires étrangères de Louis XV où a été préparé l’Indépendance américaine, mais organisait également une visite guidée de ses fonds de plusieurs centaines de milliers d’ouvrages. Deux visites absolument passionnantes, mais quelle ne fut pas ma surprise de pénétrer dans une petite salle que peu de personnes connaissent : à gauche, une partie de la bibliothèque de Marie-Antoinette, à droite une partie de celle de la comtesse du Barry ! Quand on sait le peu d’estime qu’elles se portaient l’une envers l’autre, se retrouver au milieu ne manque pas de piquant. Et quand on compare le titre des ouvrages, ceux de la Du Barry sont beaucoup plus intellectuels que ceux de la reine… (à voir en toute fin de diapo ci-dessous)