Le cinéma Cyrano à Versailles est légendaire. Son histoire aussi. La voici, accompagnée de photos.

Le Cyrano ouvre ses portes en 1928, au 7, rue Rameau.

En 1943, Jean-Charles Edeline en prend la direction. En parallèle, il travaille à l’Institut de filmologie où il passe une thèse sur le cinéma pour enfants. En fin observateur et homme engagé, il devient président de la Fédération nationale des cinémas et président de la Société Française de Production (SFP).

A partir des années 50, Le Cyrano devient l’antichambre de L’Olympia, qui y avait trouvé un accueil pour ses « couturières » (avant-premières publiques), Jean-Charles Edeline, son frère et Bruno Coquatrix ayant été élevés ensemble au Quartier latin. Tous les grands artistes de l’époque viennent à Versailles pour tester leur jeu de scène et se chauffer la voix avant leur concert parisien. Leur passage au Cyrano, succès ou flop, est déterminant pour la suite de leur carrière. D’une capacité de plus de 2.000 places, avec deux balcons, il avait d’ailleurs été conçu à l’origine comme une salle d’opéra-théâtre.

Charles Aznavour, Edith Piaf, Georges Brassens, Johnny Hallyday, Bourvil, Fernandel… nombreux sont ceux qui se sont produits pour la première fois en France sur la scène du Cyrano, conférant à cette salle un caractère mythique. Le 15 janvier 1964, les Beatles y tiennent leur premier concert en France.

En 1972, l’unique salle de plus de 2.000 fauteuils se transforme en un cinéma multi-salles.

Le Cyrano a accompagné toute l’histoire du cinéma du XXe siècle et a su évoluer avec l’époque, tout en gardant son âme. La famille Edeline s’est battue pour conserver certains éléments du décor original, en faisant restaurer les vitraux par un artisan spécialisé à Chartres et en préservant les rampes d’accès en ferronnerie, d’époque.

Enfin, créé en 1990, le Roxane jouit d’une très bonne réputation parmi les salles d’Art et d’Essai. Grâce à la diversité de la programmation et de l’animation, en partenariat depuis 60 ans avec l’association Culture et Cinéma, il bénéficie des 3 labels Art et Essais : Patrimoine, Jeune Public et Recherche et Découverte. En 2013, il obtient également le label Europa cinéma, réseau international de salles de cinémas pour la diffusion de films européens. Le Roxane accueille les dispositifs d’éducation à l’image tels qu’Ecole et Cinéma et Lycéens au cinéma.

Photos : mairie de Versailles