Quel est le lien entre la forêt domaniale de Fausses Reposes et Thomas Grascoeur, jeune comédien et réalisateur versaillais ? Située au Nord et à l’Est de Versailles, cette forêt a attiré Louis XIII, séduit Louis XIV, et enchanté Louis XV et Louis XVI. Sans elle, la ville de Versailles ne serait pas née, son prestigieux château n’y aurait pas vu le jour.

Mais d’où vient son étrange nom ? Elle le doit à une expression de chasse à courre : lorsque l’animal poursuivi par les chiens courants commence à sentir la fatigue, il cherche à déjouer la meute et les chasseurs en se dissimulant dans les replis du terrain d’où le nom de Fausses Reposes. Constituée de plusieurs variétés d’essences d’arbres, elle constitue un véritable patrimoine à protéger qui attire chaque année un million et demi de visiteurs.

Thomas Grascoeur a fait partie de ces visiteurs. Né à Versailles il y a 30 ans, ancien élève du Lycée Hoche, ce comédien issu du cours Florent (il a plusieurs fois joué pendant le mois Molière) a souvent sillonné la forêt de Fausses Reposes qu’il connait bien. C’est donc tout naturellement qu’il a utilisé cette forêt tout récemment comme lieu de tournage de son dernier projet en tant que réalisateur : un court métrage intitulé « Les dimanches d’un bourgeois de Paris » tiré d’une nouvelle de Maupassant. Comme tout artiste , Thomas Grascoeur est à la recherche de fonds pour financer ses projets. Il a donc fait appel à un site de financement participatif dont vous trouverez l’adresse ci-après : http://www.kisskissbankbank.com/les-dimanches-d-un-bourgeois-de-paris.

Comme un arbre plus un arbre plus un arbre font une belle forêt, un don plus un don plus un don feront une belle œuvre qui devrait voir le jour fin janvier 2015. Alors n’hésitez pas à visiter son site (www.thomasgrascoeur.com) comme vous irez visiter ou revisiter cette belle forêt de Fausses Reposes.

Dominique Daudon

NB : tous les commentaires sur Fausses Reposes sont tirés de l’excellent livre de Louis Etienne Béchu et Pierre Desnos « Petite et grande histoire des forêts de Versailles et Fausses Reposes ». »

thomas grascoeur fausses reposes