chateau versailles pégardPris en flagrant délit dimanche, 5 employés saisonniers du château de Versailles, 3 hommes et deux femmes, ont été mis en examen pour escroquerie car ils auraient vendu des milliers de faux billets, pour un préjudice évalué à 250 000 €.

Ils écoulaient des vrais tickets réutilisés ou des faux, payés en liquide par les touristes et permettant d’accéder au petit parc et au petit train. La police souhaite également savoir si d’autres complices sont dans le coup.