Il y a 90 ans, l’armistice était signé entre les belligérants de la Grande Guerre et sa commémoration à Versailles a un caractère spécial, puisque le Traité de Paix fut signé dans notre ville en
1919.

cérémonie versailles 90ème anniversaire armistice 1918 monuments aux morts
La cérémonie de ce matin
fut très émouvante car les jeunes étaient aussi nombreux que leurs aînés, d’autant plus que des collégiens de Jules Ferry et de Rameau ont lu des textes poignants. A noter aussi que, comme l’an
dernier, une gerbe a été aussi déposée au carré musulman qui regroupe les soldats d’Afrique et du Maghreb tombés lors de la Première Guerre mondiale.

Visionnez ci-dessous les discours des collégiens de Rameau (et pardonnez mes bras tremblants de froid et de hauteur).

A l’invitation du Conseil général de la Meuse, un échange croisé a été aussi organisé entre une classe de 3ème du collège Jean-Philippe Rameau et les élèves d’un collège de Verdun.  Durant
leur séjour, les jeunes Versaillais ont eu  le privilège d’assister à la cérémonie officielle du 11 novembre devant  la nécropole de Douaumont en présence du Président de la
République. Ils sont patis ensuite visiter les  vestiges des champs de bataille verdunois avec leurs enseignants pour effectuer un travail de mémoire et comprendre la portée des évènements
célébrés.

Le maire en a profité pour inaugurer une grande exposition d’objets et de reliques d’époque (Armes, uniformes, accessoires…),  qui se tiendrai du 8 au 23 novembre, au  sein de 
l’hôtel de  ville et qui est organisée  par  le Comité  d’entente des anciens combattants et la Ville de Versailles avec le concours de  l’ONAC. Dans le salon Roselier,
la présentation d’une collection de gravures, de caricatur es et de documents originaux rend  hommage aux artistes  versaillais de cette période (Dunoyer de Ségonzac, D’Albinac…).
Cette  exposition se dote pour  l’occasion d’une  scénographie  originale  grâce  à  la  projection  en continu de photos d’époque numérisées à
partir de plaques de verres d’origine.

Plusieurs  conférences  et  représentations  théâtrales,  offrant  un  regard  particulier  sur  la  vie  des soldats  ou 
sur  la  création  artistique  pendant  le  conflit,  sont  également  programmées  à  l’Université Inter-Ages. Si le public est invité à
y découvrir l’origine de l’invention du camouflage de guerre, ou apprendre  les chansons que  l’on fredonnait au fond des tranchés,  le cinéma Roxane, partenaire de 
ces  cérémonies,  propose  également  du  12  au  19  novembre  une  série  thématique  de  films. Intitulée « 
jours, 7 Films
», elle  convie  les  cinéphiles à découvrir ou  redécouvrir quelques chef-d’œuvres  emblématiques du  7ème art.  La Grande 
Illusion
Les Croix  de Bois,  ou  les  plus  récents Joyeux  Noël  et  Un  long  dimanche  de 
fiançailles
,  sont  autant  de  films  qui  témoignent  sous  des aspects variés de cet épisode tragique de notre histoire.

histoire de lire salon du livre d'histoire versailles
Dans la continuité de l’ensemble de ces
commémorations, « Histoire de Lire », le Salon du livre Historique organisé par la Ville de Versailles les 6 et 7 décembre accueillera de nombreux auteurs dont certains présenteront des
ouvrages spécifiques sur la Guerre de 14.
Réunis  autour  du  « plumier  de  la  paix »  qui  a  servi  à  la signature du  traité  de  Versailles,
exceptionnellement accessible au public pour  l’occasion,  ces auteurs présenteront une approche singulière de la Grande Guerre.
 
Parmi eux, Jean-Jacques Becker, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paris X-Nanterre, président du Centre de recherche de l’Historial la Grande Guerre de Péronne, y
présentera Une histoire franco-allemande (Ed° Tallandier – 2008). Cette approche fondée sur le dépassement des visions nationales et sur la compréhension de l’autre jette un regard
neuf sur le cataclysme qui a marqué durablement le destin des deux peuples et, par-delà, celui de l’ Europe.
Convié également, Gérard Guicheteau dresse dans Les douleurs de la guerre un  bilan  des souffrances endurées par les soldats de cette époque. Ce livre d’histoire  fait
écho à la réhabilitation des mutins et des fusillés pour l’exemple de la Grande Guerre qui sera célébrée pour la première fois cette année 2008. Écrivain, journaliste et historien, Gérard
Guicheteau est notamment l’auteur de plusieurs ouvrages sur la Grande Guerre.
 
Quelques auteurs de BD présenteront aussi leur dernier ouvrage dont Philippe Glogowski (La grande Guerre T.2,  Ed° Triomphe), l’illustrateur Alain d’Orange (1914-1918, Ed° triomphe), ou
encore Viviane Koenig qui, dans L’Etoile : Journal d’une petite fille dans la grande guerre (Ed° Oskar – 2008), met en lumière un document historique exceptionnel : les 31 numéros de l’ Étoile,
un petit journal entièrement imaginé, écrit, illustré et ronéotypé par une fillette de 9 ans, Éliane Stern, qui vivait à Pontarlier pendant la Grande Guerre.