Grâce aux travaux de Clémentine Gustin-Gomez docteur en histoire de l’art qui lui a consacré une thèse, la place de Charles de la Fosse dans l’histoire de la peinture va certainement être reconsidérée.

Né en 1636, mort en 1716, ce peintre a eu une carrière indissociable du règne de Louis XIV puisqu’il participa à tous les grands chantiers royaux depuis le palais des Tuileries jusqu’à la Chapelle royale du château de Versailles.

Mais je laisse Clémentine Gustin-Gomez vous présenter ce peintre « oublié » : « J’ai eu beaucoup de chance de choisir le peintre Charles de La Fosse comme sujet de ma thèse de doctorat. Parmi les nombreux peintres qui ont travaillé sur les chantiers de Louis XIV, il fut indéniablement le plus novateur, le plus libre et imaginatif. Il a contribué au changement du goût entre la peinture du XVIIème siècle austère et religieuse et celle du XVIIIème siècle dédiée au plaisir de l’œil. Admirateur de Rubens et des grands maîtres vénitiens du XVI° siècle comme Titien, il fut le chez de file des coloristes qui ont ouvert la voie à la liberté dans la création picturale. Il fut également considéré comme le plus grand décorateur de son temps. Enfin Antoine Watteau dont il fut le protecteur à ses débuts s’est inspiré pour ses célèbres dessins de sa technique des trois crayons (sanguine, pierre noire et rehauts de blanc) hérités de Rubens ».

Il est donc normal qu’à l’approche des 300 ans de la mort de Louis XIV l’importance de Charles de La Fosse dans l’histoire de l’art se trouve couronnée par l’exposition monographique qui se tiendra au château de Versailles au printemps 2015 en lien avec une exposition au musée des Beaux-Arts de Nantes pendant l’été 2015. Une belle reconnaissance du travail des trois commissaires : Béatrice Sarrazin à Versailles avec Clémentine Gustin-Gomez, Adeline Collange-Perugi à Nantes.

Dominique Daudon

Charles de La Fosse : le triomphe de la couleur
Château de Versailles du 24 février au 24 mai 2015

Charles de La Fosse, les amours des dieux
Nantes, Musée des Beaux Arts du 20 juin au 20 septembre 2015