Chers lecteurs, aujourd’hui, c’est Noël et j’ai un petit cadeau à vous offrir : des photos du fameux bassin des Pages. En effet, très peu de photos de ce lieu secret existent, car il est entièrement caché du public.

Et pourtant, il se situe tout près de la ville, entre le petit parc et l’avenue de Trianon, à une centaine de mètres à l’ouest du bassin de Neptune et à côté de la grille de Cérès. Vous ne pouvez pas le voir à cause d’une épaisse muraille végétale et il n’est accessible que par le petit pavillon rouge, qui servit de résidence au président l’établissement public jusqu’en 2011.

Grâce à Wikipédia, on apprend beaucoup de choses sur cet endroit insolite. Son fondateur, Jean Bette, lui a donné son autre nom, le bassin des Jambettes. Il était composé de deux bassins, l’un oblongue, l’autre rectangulaire.

On y apprend même que des soldats y ont été surpris en 1921 par… huit crocodiles, qui appartenaient à une entreprise cinématographique !

Il servit d’abord aux pages du roi, puis Napoléon III octroya à la ville de Versailles un « droit sur les chaises » et des cabines y furent installées. Les hommes ne pouvaient s’y baigner en même temps que les femmes.

L’eau était souvent crasseuse et visqueuse, et le fond tapissé de débris de verre. Si bien qu’en 1943, fut décidée une rénovation totale et les petits Versaillais, dont mon propre père, purent goûter aux joies de la baignade, à une époque où les loisirs étaient rares.

Mais devant le manque d’hygiène et de sécurité, l’ancien maire, André Mignot, décida de le fermer et de construire la piscine Montbauron.

Joyeux Noël à tous !

Crédits photos : © château de Versailles, C. Milet

[symple_googlemap title= »Bassin des Pages » location= »avenue de trianon versailles » zoom= »16″ height=400]