Certains ont pu s’étonner que MonVersailles soit fermé ; je les comprends.

Je ne suis ni malade ni parti, ni décidé à partir.

Merci à tous ceux qui ont richement contribué à faire de MonVersailles le n°1 de l’info versaillaise sur internet.

J’aime passionnément Versailles qui mérite qu’on la traite mieux, et m’interroge sur la meilleure façon de prolonger cette histoire d’amour.

A très bientôt pour de nouvelles aventures : en ligne ou en ville.