Depuis le 1er Juillet 2010, l’établissement public du musée et du domaine national de Versailles a acquis plusieurs pièces importantes de mobilier ainsi que trois dessins. Dernière pièce acquise cet été : deux dessins de Jean-Baptiste Regnault(1754-1829).
Commandés en 1785 par le comte d’Angiviller pour Marie-Antoinette, les deux dessins de Jean-Baptiste Regnault, acquis par l’Établissement public du musée et du domaine national de Versailles pour 40 000 livres (hors frais), sont en relation avec les dessus de porte du salon des Nobles dans le Grand Appartement de la reine.
En 1785, la reine Marie-Antoinette modifie la décoration et le mobilier de la pièce pour les mettre au goût du jour. On remplace notamment les anciens dessus de porte de Madeleine de Boullogne qui montraient des Trophées composés d’inst ruments des arts et des sciences, par de nouvelles compositions demandées à Jean-Baptiste Regnault toujours sur le thème des arts : Dibutade, ou l’invention de la peinture et Pygmalion, ou l’invention de la sculpture.
Les deux dessins présentent des différences notables avec les peintures en place, notamment dans les détails des décors et dans les attitudes des personnages. À ce titre, ils permettent de documenter le processus de création de l’artiste. Il s’agit très vraisemblablement de dessins préparatoires aux peintures. Les deux feuilles sont en outre d’une grande qualité d’exécution.
acquisition chateau versailles dessin regnault